Lifelong Learning Programme

This project has been funded with support from the European Commission.
This material reflects the views only of the author, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information contained therein

Also available in:

"I Am Not Scared" Project

Homepage > Database > Good Practies List > Good Practice Form

Database

TITLE OF GOOD PRACTICE:

Exploitation de la pièce de théâtre « Niets » et du film « Ben X »

KEYWORDS:

Autisme, différence, violence, drogue, suicide, théâtre, cinéma

GOOD PRACTICE TYPOLOGY:

théâtre et cinéma

TARGET GROUPS:

La pièce et le film s’adressent tant au grand public qu’au public scolaire, ainsi qu’aux personnes travaillant dans le domaine associatif, médical, psychologique ou social.

WORKING GROUP COORDINATING THE INITIATIVE:

C’est un fait divers local, « à Gand (ville belge de Flandre) un jeune autiste harcelé à l’école se suicide en se jetant dans le vide », qui donne l’idée au réalisateur flamand, Nic Balthazar, de s’intéresser

COUNTRY WHERE IT TOOK PLACE:

Belgique

LANGUAGE OF THE REVIEW:

French

DEFINITION OF TARGET GROUP:

Parents, Policy Makers, Teachers, Researchers, Young People, School Directors.

DESCRIPTION OF THE GOOD PRACTICE:

En 2009, Annik Notte, metteur en scène francophone, séduite par la forme et le sujet du film, décide de faire l’adaptation française de la pièce qui a connu un grand succès dans sa version flamande.

Son credo ? Un théâtre qui touche, un corps qui parle et la sonorité des mots pour traduire une vision « spéciale » du monde.

Présentation
« Niets » met en scène Ben, un adolescent autiste léger, ainsi que son entourage familial, scolaire et social.
Pour Ben, la discrimination et les moqueries font partie d’un quotidien, qu’il rêve de transformer ou de quitter.
Ben tourne le dos, attablé devant son PC. Il est plongé dans un jeu vidéo, symbole du combat qu’il mène chaque jour avec la vie extérieure.
Il est constamment aux prises avec lui-même et avec le monde. Et, pendant deux heures, il partage avec le public ses questionnements, ses émotions et ses colères qui lui torturent l’esprit.
Il manie les mots, beaucoup de mots, derrière lesquels il se réfugie, et qui l’aident à exprimer les ressentis d’une existence confuse. Ou d’une non-existence qu’il veut assassiner.

« Niets » est un spectacle très corporel et très visuel, qui interpelle directement nos émotions.
Loin du « happy end » du film « Ben X », la pièce, par sa fin ouverte, invite à la réflexion et à la recherche de solutions.

Au-delà de l’autisme, la pièce aborde le sujet plus large de la « différence », approchée ici à l’âge de la grande adolescence et au travers d’une déclinaison de thèmes tels que la violence à l'école, le suicide chez les jeunes, la drogue à l'école, le harcèlement, le jeu vidéo, ...

Elle vise à susciter au niveau du public, une prise de conscience de ses propres réflexes négatifs face à cette « différence » et à contribuer, ainsi, à un plus grand respect, une plus grande attention et, partant, à une meilleure communication et un « mieux-vivre » ensemble.

C’est ce que déclare Annik Notte : « ce spectacle amène à penser à notre responsabilité à chacun pour un mieux-vivre ensemble ».

Supports
Le jeu de l’acteur est appuyé par des supports télévisuel et vidéo. Comme le dit l’auteur lui-même à propos de sa pièce, il s’agit d’un « dialogue entre acteur et vidéo ».
Cette dernière n’est pas simplement un fond visuel, mais participe au récit et au suspense par des images aux statuts différents (reportage TV, monde imaginaire sous la forme d’un jeu vidéo dans lequel se projette Ben, images subjectives de Ben) et par les confirmations, infirmations et nuances qu'elle apporte à ce que dit et vit le personnage présent sur la scène.

Scénographie
La scénographie est épurée, elle laisse place à l’imaginaire du spectateur, permet le questionnement : où se trouve Ben ? Dans sa chambre, en prison, dans un hôpital (psychiatrique), dans l’au-delà… L’espace est-il la projection de son univers mental ?
La force de la mise en scène réside aussi dans sa structure, où tout est porteur de sens : un mot, un vêtement, un élément de décor, une musique, …Tout participe à une réflexion sincère et douloureuse sur l’autisme.

Ecriture
L’écriture est singulière. En effet, comment faire parler sur la scène une personne dont un des problèmes est, justement, la difficulté de communiquer, voire une impossibilité de le faire ?
L'auteur a pris le parti de faire parler Ben de façon quasi-poétique, dans un discours rimé, rythmé, avec assonances et recours à des néologismes, qui fait appel aux ressources de la poésie et de la chanson.

RESULTS:

La pièce est plébiscitée par la critique et les spectateurs. Un journaliste écrit : « Un spectacle puissant et sensible sur l’autisme ».
Les commentaires des spectateurs sont élogieux tant à l’égard de la mise en scène que du jeu époustouflant de l’acteur principal : http://enseignement.catholique.be/segec/fileadmin/DocsFede/Actualites/Niets/Niets_Reactions_spectateurs.pdf

INDICATORS:

Definition of bullying or cyberbullying, Teacher training, School conferences, Information for parents, Videos.

EVALUATION:

La pièce « Niets » est conçue pour sensibiliser les élèves (de 15 à 18 ans) aux problèmes de harcèlement, de la différence, du suicide et de la dépendance à Internet à l’adolescence.
Si, dans la réalité, les choses se sont mal terminées puisque le jeune s’est réellement suicidé, la pièce ouvre d’autres perspectives….
Cette pièce peut être un levier extraordinaire pour un travail de prévention dans les écoles.
pages

COMMENT:

Pièce recommandée par tous ceux qui l’ont vue.

REFERENCES TO OTHER EVALUATION:

Contact avec le metteur en scène, Annik Notte : 00 32 81 41 32 05 – 0474/75 28 25 – theatredelanuit@gmail.com
Dossier de présentation de la pièce : http://www.iwsm.be/pdf_dir/niets%201.pdf
Dossier pédagogique du film « Ben X » : http://www.grignoux.be/dossiers-pedagogiques-250

NAME OF COMPILER:

Martine PRIGNON

NAME OF INSTITUTION:

INFOREF

ROLE:

Gestion de projets

I Am Not Scared Project
Copyright 2017 - This project has been funded with support from the European Commission

Webmaster: Pinzani.it